Ensemble,faisons la différence!

Nos parrains

Le Kiwanis

Plus de trente ami(e)s, réunis autour de la bannière duKiwanis Club d’Arlon, s’efforcent, chacun dans les domaines qu’il connaît bien, d’améliorer la vie de leur prochain, et en particulier de tous ceux auxquels le destin n’a pas accordé les mêmes chances qu’à eux-mêmes.

Pour souder les membres du club Kiwanis Arlon, accroître son efficacité et construire un monde meilleur, le parrainage de l’asbl « La Clairière-Arlon » - association attentive aux problèmes des handicapés – fut entrepris par les membres fondateurs, conjointement avec l’École des Troupes Blindées, dès la fondation du club dans les années 1970.

La Défense

A peine née, « La Clairière-Arlon » rencontre un franc succès. Conséquence : ses locaux deviennent vite exigus, les enfants étant de plus en plus nombreux aux rendez-vous hebdomadaires. C’est à ce moment que débute une longue histoire «d’amour» avec l’Armée belge, devenant ainsi véritable parrain de l’association.


En juillet 1970, grâce à l’intervention du Commandant DE BUCK, un camp de vacances est organisé pour 18 enfants handicapés, pendant 10 jours, dans les bâtiments du Camp Général Bastin à Stockem (commune d’Arlon).

En janvier 1971, le Major Jean BERTRAND obtient, avec l’accord du Chef de Corps le Colonel Hubert DUVIVIER, l’autorisation d’occuper de façon permanente le bloc T40 afin d’y accueillir les activités de la Clairière-Arlon, mais aussi pour assurer le suivi médical des bénéficiaires de l’ASBL.

En juillet 1971, un deuxième camp de vacances est organisé pour 40 enfants et ce, pendant 20 jours. Lors de la rentrée de septembre, 20 enfants sont inscrits au service de weekend, toujours dans le bloc T40.

En mai 1972, l’Ecole des Troupes Blindées (ETBl) parraine officiellement La Clairière-Arlon. Un représentant de l’ETBl est désigné au sein du Conseil d’administration afin d’être le trait d’union entre l’Ecole et l’association. Ce sont alors ainsi succédés au fil des ans le Commandant De BUCK, le Major Jean Bertrand, le Major Léon HOFFER, le Commandant François SOETENS, le Commandant FINET, le Colonel Hubert DUVIVIER, l’Adjudant chef Jean CREPIN et l’Adjudant Eric PEUTEMAN.

En septembre 1977, les besoins et les demandes de parents amènent les responsables de La Clairière-Arlon à se mobiliser pour les jeunes handicapés mentaux non-travailleurs. C’est dans cette perspective que, le 1er septembre, le Centre occupationnel de jour, subventionné par le Ministère de la Santé publique, ouvre ses portes dans les locaux mis à disposition par l’ETBl.

En 1979, suite au départ de l’ETBl du site de Stockem, l’Ecole d’Infanterie (EI) occupe les locaux et reprend également le parrainage de La Clairière-Arlon, à son compte. Une charte de jumelage officielle est alors signée entre les autorités militaires et les responsables de l’association.


Les aides apportées par la Défense (plus précisément par l’EI et le Commandement de la Province de Luxembourg) sont innombrables : 
Mise à disposition de locaux, organisation de concerts par la Musique des Guides, organisation de Festivals de Musiques Militaires sur la Place Léopold d’Arlon, impression d’affiches, cuisson des œufs pour les deux premières opérations, livraison des œufs dans la province, approvisionnement des repas, etc.


Retour 

Recherche

A noter dès à présent


le 08-09-17

20° anniversaire de la Ferme des roses


les week-ends de septembre 17

La Ferme des roses 

Exposition d'artistes régionaux


du 23-03 au 01-04-18


37e Opération des Oeufs


les 07 et 08-04-18

Convention tatouage




Espace C A



 Connexion